Ligne de

Faille

LIGNES DE FAILLES

Lorsque j'ai imaginé puis façonné et créée "Lignes de Failles" mon ambition était de raconter une histoire. Chaque parcelle est un mot, une phrase, une émotion.

 

La terre a nourri l'osier. A son tour, il devient colonne vertébrale, tuteur. Le feu les a unis, figés dans un mouvement définitif.

Lignes de Failles donne à lire un extrait de vie. La vie de notre terre. Les millénaires se sont succédés oeuvrant, ouvrageant notre planète. Dans les abysses de ses entrailles se cachent des sourires, des fêlures, des mémoires enfouies, des rancunes, des bienveillances aussi.

Tout est en elle. Ces forces sommeillent et parfois se réveillent.

 

Lignes de Failles raconte l'histoire de cette profondeur. Elle montre en surface ce qui est né dessous. Cette peau révèle ou suggère l'intérieur. 

 

Le temps est passé. Les éléments se sont déchaînées, ont apaisé aussi.

La « croute » de terre qui enveloppe l’osier raconte en strates successives, planes, bombées, creuses,

déchirées, lumineuses ou sombres, colorées ou ternes, le passage du temps, l'empreinte des éléments.

Le feu a rougi, réchauffé. Il a détruit aussi

Le vent a érodé, caresser les hauteurs

Les pluies ont fouetté cette surface lissée par la perpétuité des mouvements

Les mers ont léché en marées salut les rebords de faille, déposant le reflet bleu de leurs profondeurs. Le sel a rongé

Les rivières ont transporté, stagné aussi en de verdâtres marécages

Les plaques ont bougé

Les couleurs sont nées elles mêmes de la terre, de ce qui la constitue : le fer, les ocres, les oxydes…

Leurs couleurs révélées témoignent des passages du temps, des temps

Du pourrissement, des naissances 

Une puissance sommeille en elle.

Elle nourrit, elle se nourrit.

De l'osier les failles ont gardé la trace sertie dans l'argile cuite, calcinée parfois. Ailleurs il subsiste, intact ou charbon, visible ou invisible. Dans les tréfonds d'elle, la terre conserve, protège entre deux parois, des brins, pousses encore assez vivantes pour un jour redevenir tuteur. Quand la Terre à nouveau l'aura assez nourri.

 

Elle grandit, puis se fige, grandit encore.

Les stigmates s'affichent, suggérés ou évident. Les ridules, les fossettes naissent effleurant à peine cette surface séculaire ; parfois poussées par des forces telluriques elles ne peuvent se contenter de cette douceur et elles s'ouvrent, se déchirent, se divisent, écarte cette peau empreintée dessinant des failles comme des chemins venant de dedans. Y menant.

Parfois la faille elle-même se déchire et devient béance, crevasse impudique dévoilant un bout de ses entrailles. Des larmes rouillées suintent de ses commissures.

 

La terre parle. Elle offre, elle reprend. Elle donne la vie. Tue aussi. Elle subit et impose.

Lignes de Failles témoigne de cette histoire, mais aussi de nous, de moi. Les failles esquissent, rappellent des chemins, en suggèrent des nouveaux. Elles ont les mémoires de nos bonheurs et de nos peines. Elles sont nos vies, celle choisie, celles auxquelles nous avons renoncées; des sentinelles immobiles qui nous rappellent à nous mêmes, au monde autour.

Lignes de Failles est une armoire à clefs, une pierre de rosette dévoilant une vérité, une source, nourries de nos vécus.

Une autobiographie, un miroir

62/62/88 cm

OSIER - TERRE

2018

CONTACT

FRÉDÉRIC MULATIER

1621 Les Juliennes

07110 Chassiers - FRANCE

Tel : +33 (0) 6 50 64 68 80

Email : fredericmulatier@gmail.com

Crédits et mentions légales